Les signaux.

Les 30 signaux d'apaisement connus.

Les chiens ont plus de 30 signaux d'apaisement connus, plus les autres qui sont encore inconnus de nous.

  1. Détourner le regard.
  2. Tourner la tête en direction opposée.
  3. Tourner le corps en direction opposée.
  4. Se lécher le museau.
  5. Bailler.
  6. Sentir au sol.
  7. Appel au jeu immobile.
  8. Marcher et bouger lentement.
  9. Arrêter de bouger.
  10. S'asseoir.
  11. Se coucher.
  12. Uriner.
  13. Marcher en faisant une courbe et non pas en ligne droite.
  14. Lever une patte.
  15. Agiter la queue.
  16. Sourire en montrant toutes les dents.
  17. Adopter une posture basse près du sol.
  18. Agir comme un chiot: sauter partout, jouer avec des objets, faire le clown.

Tous les signaux d'apaisement servent à désamorcer des conflits, à indiquer aux autres chiens et aux humains que la situation est stressante et potentiellement conflictuelle, ou à calmer un chien ou un humain stressé qui se dirige vers un conflit. Un chien peut donc émettre ces signaux vers un autre chien ou un humain stressé pour le calmer, ou pour se calmer lui-même et indiquer aux autres qu'il n'est pas à l'aise.

Lorsque les signaux d'apaisement émis par un chien ne sont pas pris en compte ou pire sont punis, il peut s'ensuivre une grande détresse psychologique.

Exemples classiques:

Gaston appelle Spot d'un ton ferme comme on le lui a appris pour bien démontrer sa dominance et indiquer au chien qu'il n'a pas le choix d'obéir. Spot a compris l'ordre mais il sent la tension dans la voix de Gaston et pour lui, comme pour tous les chiens, il est plus important de gérer le conflit que d'obéir. Donc il commence à lui donner des signaux d'apaisement, baille, regarde ailleurs, se tourne dos à lui. Gaston se fâche définitivement, va chercher son chien et le gronde. Au club il se fait dire qu'il a un chien dominant, tête de mule, qui ne veut pas écouter...

Gaston revient à la maison, Spot est tout bébé et a fait pipi dans le salon. Gaston voit l'urine et se fâche, il appelle Spot. Spot vient accueillir Gaston mais comme il approche il sent la tension chez son maître et désire l'apaiser, il ralentit son approche, se baisse vers le sol, regarde sur le côté. Gaston très fâché punit Spot, "il sait qu'il a mal fait mais il continue quand même à uriner partout! Même si il sait qu'il est coupable et que ce n'est pas permis!". En fait le chiot n'a jamais pu faire le lien entre l'urine et la punition, tout ce qu'il sait c'est que Gaston est entré très en colère et que malgré ses signaux d'apaisement il n'a pas réussi à le calmer. La prochaine fois il risque d'escalader les signaux d'apaisement et d'aller vers l'émission d'urine, compliquant encore plus le problème...

Ces signaux utilisés par le chien servent à éviter certaines situations déstabilisantes émotionnellement ou à arrêter, voire modifier, un début d’interaction non souhaitée (calmer un maître trop nerveux, peur, insécurité, situations difficilement contrôlables). Ces signaux peuvent devenir une aide précieuse pour la personne désirant comprendre l’état émotionnel de son chien dans un contexte environnemental particulier.

Voici les principaux signaux:

Détourner le regard:
Est un signal d’apaisement. Le chien qui détourne le regard devant un autre chien ou un humain signale qu’il ne veut pas de confrontation. Il peut tourner la tête légèrement d’un côté, la faire tourner complètement de côté, ou se retourner complètement. C’est un des signaux que vous pouvez voir très souvent chez les chiens. Quand quelqu’un s’approche de votre chien, quand vous semblez fâché, agressif ou menaçant, vous verrez également une de ces variations du signal. Quand vous vous pliez au-dessus d’un chien pour le frotter, quand vous rendez vos sessions d’éducation trop longues ou trop difficiles, il tournera sa tête.

Le reniflement de la terre: 
Est un signal fréquemment utilisé. Dans les groupes de chiots vous le verrez souvent, et également quand vous vous promenez avec votre chien et quelqu’un vient vers vous, dans les endroits bruyants ou quand le chien voit des objets où il n’est pas sûr de ce que c’est. Le reniflement de la terre peut consister à déplacer le nez vite vers le bas où a coller le nez à la terre et renifler constamment pendant plusieurs minutes.

Les yeux qui tournent de droite à gauche :
A peu près le même signal, que la tête qui se tourne sur le côté, le chien l’utilise quand un congénère approche, lorsqu’on le fixe ou lorsqu’on arrive droit sur lui.

Le chien se tourne pour nous présenter son arrière-train :
Calme une situation ou un individu trop énervé. Peut servir pour dissuader les chiots qui sautent nerveusement.

La position d’appel au jeu :
Incite au jeu pour calmer un individu en colère, soit pour prendre les devants face à un individu dont le chien n’est pas sûr.

La position "assis" :
Utilisée par le chien pour garder une atmosphère détendue ou pour mettre en confiance un individu qui ne l’est pas.

La position couchée très droit regard fixe :
Souvent employé par un chien d’un rang élevé pour signaler ses bonnes intentions et pour adoucir les interactions dès le départ. Calme immédiatement les intentions de l’autre.

Se gratter :
Pour échapper mentalement à une situation que le chien n’arrive pas à gérer.

Le bâillement:
Est un signal d’apaisement. Quand le chien est mal à l’aise, inquiet ou simplement excité en attendant quelque chose d’agréable comme la promenade journalière, bâiller lui permet de se calmer. De même façon il essaie de calmer un autre chien (ou un humain) qui s’approche et dont il ne connaît pas les intentions - ou le maître dont il a l’impression qu’il se fâche.....

Les battements de queue :
S ont utilisés pour calmer, mais ne signifient pas toujours un sentiment de joie.

L’étirement :
Indique que le chien est confus et qu’il veut se sortir de la situation.

Marcher lentement:
Est un signal d’apaisement. Le chien est mal à l’aise et cherche à se calmer. Votre chien vient-il très lentement quand vous l’appelez ? Si oui, vérifiez la tonalité de votre voix .... Semblez-vous fâché ou strict ? Cela peut être la raison pour qu’il veuille vous calmer en marchant lentement. Une autre raison de vous calmer peut être que le chien est toujours mis en laisse en venant une fois appelé. Si quelqu’un (ou un autre animal) s’approche très vite - et direct - au chien, il comprend cela comme une menace.

Se positionner entre deux individus :
Peut servir pour s’imposer face au chien pour qu’il cesse ce qu’il est en train de faire.Tous ces signaux sont à adapter et prennent toute leur importance en fonction du regard du chien dont il faut également tenir compte.Certains spécialistes affirment que l'humain qui emploierait ces signaux pourrait selon les cas calmer un chien (dé stresser, faire retomber une atmosphère d'agression...)

(Retour au sommaire)


Haut de page.

"Chez le Chien" Véronique Boland. Hameau de Stoqueu,24. 4920 Aywaille. Sur rendez-vous: 04/384.33.16.