Les puces.

Les puces du chat et du chien
Votre chat ou votre chien a été gambader dans le voisinage ; il se gratte et semble énervé... alors attention aux puces !
Ces petites bestioles pourraient vous agresser aussi.
Car si on peut se réjouir de ce que la puce de l'homme soit devenue rare dans nos régions, il n'en est pas de même pour les puces du chat et du chien.
La puce du chien, Ctenocephalides canis, infeste les chiens et les chats.
Mais, la puce du chat, tenocephalides felis, est la plus commune ; elle infeste les chats, les chiens... et parfois l'homme.

Fiche d'identité:
Les puces, aplaties latéralement et de forme ovale, vue de dos, ont l'apparence d'une étroite ligne.
Elles sont longues de 1,5 à 5 mm, de couleur brune à brun rougeâtre. Leur tête est allongée et elles présentent des peignes aux joues et au niveau du 1er segment thoracique. Leurs pattes, munies de 2 griffes, sont adaptées au saut et leur permettent d'accomplir des bonds de plus d'un mètre de haut. Leur appareil buccal est formé de 3 stylets dont le médian, creux, permet d'injecter la salive (anti-coagulante), les 2 autres formant le canal d'aspiration.

Cycle, mode de vie et mode d'infestation: 

La puce adulte pond soit sur l'animal, soit en dehors, là où il dort. Les œufs pondus sur l'animal n'y restent d'ailleurs pas et tombent lorsqu'il se gratte. En conditions optimales, la femelle peut pondre jusqu'à 25 œufs en 1 jour. Elle en pondra environ 800 durant sa vie. 
Après 2 à 12 jours, naît une larve (vermiforme, blanche et poilue d'environ 5 mm de long), là où l'œuf est tombé.
Pour cela, il est utile de laver les coussins toutes les semaines.
La larve se nourrit du sang sec déféqué par les adultes.
L'état larvaire dure de 1 à 3 semaines, si les conditions sont favorables (18° à 27° et 70% d'humidité relative).
Par temps sec ou à des températures plus basses ou plus élevées, le temps de développement peut atteindre 200 jours.
La larve tisse ensuite un cocon et se nymphose.
Normalement, la nymphe évolue en 1 à 2 semaines mais cet état peut se prolonger jusqu'à 1 an, si les conditions sont défavorables.
La puce adulte (petite et noire) émerge du cocon quand elle décèle vibrations, chaleur, concentration plus élevée en gaz carbonique, ce qui se produit lors du passage d'un chat, d'un chien... ou d'un homme ! Elle saute alors sur la victime, se nourrit aussitôt de sang et grossit rapidement en prenant une couleur plus claire d'un brun rougeâtre.
La puce adulte vit de 6 à 12 mois. Sans nourriture, elle peut tenir jusqu'à 2 mois. 
Habituellement, la puce préfère donc vivre chez le chat ou le chien. Mais en l'absence de son animal favori, elle saute sur l'homme. Cette situation se présente, par exemple, si le chat ou le chien est absent de l'habitation pour quelque temps.
De même, celui qui pénètre dans une maison restée fermée pendant plusieurs mois et où un chien a longuement séjourné et dormi, sera la proie des puces émergeant des nymphes en dormance sur les tapis, les fauteuils, les meubles.
L'homme peut également se voir agressé, lors d'une brusque émergence de puces adultes, comme cela peut se produire durant les étés chauds et humides (conditions favorables au développement des puces).

Conséquences de l'infestation: 

Les piqûres provoquent des démangeaisons, chez l'animal comme chez l'homme. La salive de la puce (sécrétée à chaque piqûre) peut aussi, selon les individus, entraîner de l'allergie, immédiate ou retardée.
Cette réaction se traduit par diverses lésions cutanées et chatouillements. 
L'animal allergique perd souvent des poils autour de la base de la queue ou sur le ventre et les flancs. Il se mordille et se gratte. 
Cette sensibilité immunitaire relève de plusieurs mécanismes, dont notamment une alimentation protéinique insuffisante de l'animal et le stress. 
Les puces du chien et du chat peuvent aussi transmettre un parasite intestinal, Dipylidium caninum (Ténia), qui peut entraîner des problèmes de cécité chez les très jeunes enfants. C'est pourquoi il est conseillé de vermifuger régulièrement votre animal en complément de la lutte contre les puces.

Mieux vaut prévenir que guérir:


Avant tout, il faut savoir qu'il n'est pas possible de maintenir longtemps votre animal libre de puces. La prévention doit viser à maintenir le nombre de puces à un taux supportable, sans gêne. La stratégie est double : elle vise à la fois l'animal et son environnement.

Concernant l'animal :

* Il est indiqué de le brosser et de le peigner régulièrement. Le peignage se fera après avoir démêlé le pelage à la brosse. 
* On peut rendre l'animal moins attractif pour les puces, en équilibrant correctement sa nourriture en protéines et en lui donnant de la vitamine B1 (complexe vitaminé ou levure de bière, sans exagération et selon les indications du vétérinaire) ou en lui ajoutant quotidiennement une gousse d'ail hachée à sa nourriture. 
* Les répulsifs naturels externes, tels que extraits de citron, eucalyptus, citronnelle (que l'on trouve également associés à des colliers), sont à réserver aux humains car leur parfum prononcé peut incommoder l'animal.

Concernant l'environnement, les mesures suivantes seront adoptées : 


* interdire à l'animal l'accès des endroits où il est difficile de traquer les puces (grenier, cave, bureau, atelier, ...), ainsi que ceux où les puces seraient particulièrement gênantes pour l'homme (chambres). 
* pour la couche du chat et du chien, choisissez des tissus lavables et lessivez-les chaque semaine ; des copeaux de cèdre, par leur nature même, constituent une couche légèrement répulsive mais il faut les renouveler régulièrement et leur odeur
peut également incommoder l'animal. 
* aspirez régulièrement sols, rideaux, coussins, meubles, ... 


Détection: 

Si l'animal se gratte anormalement et perd ses poils et si les séances de peignage révèlent des fines poussières noires sur la peau, c'est que celui-ci héberge probablement une population de puces.
Les minuscules grains noirs présents dans le pelage de votre chien ou de votre chat mais également dans le panier de ceux-ci, sont des excréments de puces.
Pour le vérifier, déposer quelques grains sur un papier absorbant humide, si après quelques minutes ceux-ci se dissolvent et laissent apparaître une auréole rougeâtre c'est qu’il s’agit d’excréments de puce.


Traitement:

La stratégie est celle de la prévention mais renforcée.

Concernant l'animal : 

* les produits les plus efficaces se vendent en pharmacie ou chez votre vétérinaire. Comme pour les poux et les vers, les puces deviennent résistantes à certains produits anciens. Il est donc préférable de choisir un produit récent à dose unique suivant le poids de l'animal (pipette). Vous ne savez pas quel produit acheter ? Demandez conseil à votre vétérinaire.
* l'inhibiteur de croissance dénommé lufénuron (Program de son nom commercial), administré par voie orale à votre animal ou injectable (chez le chat), n'est pas sans effets secondaires (D.Allen, 1998) et peut provoquer chez ce dernier l'apparition de vomissements, dépression, léthargie, diarrhée, perte d'appétit, démangeaisons. Ce médicament présente toutefois au moins l'avantage de n'exposer que l'animal. 
* si vous possédez plusieurs animaux (chiens et/ou chats) ils doivent tous être traités.


Concernant l'environnement : 


* Lavez la literie de l'animal en prenant par les quatre coins le drap de couverture (pour ne pas répandre puces, nymphes et excréments).
* Aspirez énergiquement les sols (ne pas oublier les coins et le dessous des meubles), tapis, tentures, coussins.
L'opération est efficace pour les puces adultes, y compris celles que les vibrations de l'appareil font émerger de leur cocon.
Le rendement de l'aspiration est moins bon pour les larves. Sur un tapis, par exemple, elles se cramponnent autour de la base des fibres. 
* Un nettoyage à la vapeur se justifie particulièrement pour les larves. Les puces adultes y sont également sensibles, de même que quelques œufs. La chaleur et l'humidité feront éclore les autres œufs en quelques jours et il suffira de répéter l'opération pour tuer les puces. 
* Il est aussi possible de tuer les larves, en élevant la température du local à 39°C pendant une heure.

 

(Retour au sommaire)


Haut de page.

"Chez le Chien" Véronique Boland. Hameau de Stoqueu,24. 4920 Aywaille. Sur rendez-vous: 04/384.33.16.